« La primaire engage les candidats, pas les électeurs. »

« La primaire engage les candidats, pas les électeurs. »

LE FIGARO.- Les sarkozystes vous reprochent de ne pas respecter la logique de la primaire. Que leur répondez-vous? Jean-Christophe LAGARDE.- C’est une tartufferie visant à faire fuir les électeurs centristes et de droite modérée. Si l’UDI n’a pas présenté de candidat à la primaire, c’est parce que nous ne voulions pas être ligotés derrière un programme dont nous ne partagerions pas les valeurs, ni les priorités. La primaire engage les candidats à soutenir le vainqueur. Elle n’engage pas les électeurs. On leur demande de signer pour dire qu’ils «partagent les valeurs de la droite et du centre», pas pour donner une procuration à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. Celui-ci ne peut pas inventer une règle nouvelle au prétexte qu’il se sent en difficulté et voudrait maintenant choisir les électeurs. La bonne réponse pour les Français de droite et du centre, c’est d’aller voter massivement Juppé à la primaire. En clair, vous ne soutiendrez qu’Alain Juppé? Nous soutiendrons évidemment Alain Juppé. Dans un autre cas de figure, il y aurait un congrès de l’UDI pour choisir librement notre candidat. Les centristes veulent-ils faire «leur marché» entre les candidats? À l’UDI, nous avons choisi Juppé parce qu’il est le plus proche de nos priorités François Baroin se trompe. Il feint de craindre qu’avec un député et trois sénateurs, François Bayrou puisse reconstituer l’UDF derrière lui. Qu’il se rassure: je ne connais pas un seul des 65 parlementaires UDI qui veuille retourner sous la coupe du président du MoDem! Naturellement, tous les électeurs vont faire leur choix entre les candidats. Nous aussi! Mais Alain Juppé n’a conclu de marché avec personne, ni avec François Bayrou, ni...
Manifestations policières : les propos de Monsieur Cambadélis sont insultants et inacceptables

Manifestations policières : les propos de Monsieur Cambadélis sont insultants et inacceptables

Communiqué de Jean-Christophe Lagarde Paris, le 19 octobre 2016 Manifestations policières : Pour Jean Christophe Lagarde, les propos de Monsieur Cambadélis sont insultants et inacceptables il témoignent l’aveuglement et la méconnaissance de la situation de la part du PS « Les propos de Monsieur Cambadelis qui prétend « voir la patte de l’extrême droite » derrière les mouvements exprimant le ras le bol des policiers sont tout simplement inacceptables et insultants pour cette institution dont l’honneur est de protéger les Français. Je dénonce avec force l’aveuglement et la méconnaissance totale de la situation que vivent nos policiers chaque jour sur le terrain où ils risquent leur vie face à des dangers grandissants sans qu’on leur donne les moyens d’accomplir leur mission. Au lieu de stigmatiser la police, le pouvoir en place ferait mieux de les équiper correctement, de ne pas les disperser sur des charges indues et de leur donner enfin un véritable droit à légitime défense lorsqu’ils sont agressés. Si les socialistes ne traitent pas la mesure de ce vit l’institution policière à la base sur le terrain, c’est alors qu’ils seront responsables de réactions désespérées hélas compréhensibles. L’UDI réaffirme sa confiance dans nos forces de police et de gendarmerie et son soutien pour qu’on leur donne enfin des moyens humains matériels et juridiques à la hauteur du courage et du dévouement qui est le leur....