« Je ne suis évidemment pas sur la même ligne politique que Nicolas Sarkozy, sinon il n’y aurait pas deux partis. » – Paris Match

« Je ne suis évidemment pas sur la même ligne politique que Nicolas Sarkozy, sinon il n’y aurait pas deux partis. » – Paris Match

Alors qu’un accord entre l’UDI et l’UMP commence à se dessiner en Île-de-France, Jean-Christophe Lagarde répète qu’un accord sur les régions Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire et Normandie est indispensable à une alliance dans les 13 régions de métropole. Paris Match. Etes-vous parvenu à un accord avec Nicolas Sarkozy dans la perspective des régionales de décembre prochain ? Jean-Christophe Lagarde. Nous avons déjeuné ensemble pour engager les discussions. Faute d’accord, nous restons en contact. Notre position est simple. L’UDI doit mener le combat là où elle a les meilleurs candidats, ce qui est le cas avec François Sauvadet en Bourgogne-Franche-Comté, Philippe Vigier pour le Centre-Val-de-Loire et Hervé Morin pour la Normandie. Ces trois régions sont indispensables pour envisager un accord global. Je mets en garde les entourages qui font courir des rumeurs infondées car ils rendent une solution plus hypothétique. Vos discussions vont-elles aboutir ?  Si nous devions y parvenir, autant le faire rapidement. Mais manifestement, il faut un peu de temps à l’UMP pour être convaincue que l’opposition ne gagnera que si elle assume sa diversité et additionne ses différences. Si sa culture reste celle de l’hégémonisme, comme entre 2002 et 2012, nous connaîtrons à nouveau la défaite. L’opposition doit trouver un nouvel équilibre respectueux de toutes les sensibilités. Poussez-vous Chantal Jouanno, votre tête de liste en Ile-de-France, à faire alliance dès le premier tour avec la candidate UMP Valérie Pécresse? Absolument faux. Valérie Pécresse est une bonne candidate; Chantal Jouanno une élue responsable. Toutes les deux s’entendent bien et sont déjà prêtes à un accord au second tour. La candidature de Claude Bartolone change la donne. Ce tour de passe-passe va-t-il faire oublier les 17 ans de pouvoir et le bilan désastreux de Jean-Paul Huchon? Les sondages indiquent que la droite et centre peuvent emporter cette région. Nous devrons saisir notre chance. Est-ce exact que vous refusez à Chantal Jouanno la caution de l’UDI...